Conférence | Evariste Ntakirutimana : « Défis d’intercompréhension dans la recherche et la coopération Nord-Sud »

Dans le cadre de l’Années des Langues à l’ULB, et en partenariat avec le Centre Tradital, Afric@ULB accueillera, le 24 octobre (12h15-14h), le Prof. Évariste Ntakirutimana, professeur titulaire au collège des Lettres et Sciences sociales de l’Université du Rwanda et détenteur, cette année, de la Chaire de Coopération de l’ULB.

Le Prof. Ntakirutimana mènera une réflexion sur l’utilisation de la traduction pour permettre l’intercompréhension dans les projets de collaboration et de recherche Nord-Sud. Partant du constat selon lequel le monde entier est aujourd’hui déterminé à sauvegarder la diversité linguistique et culturelle pour des raisons humaines et humanitaires évidentes, le conférencier s’interroge sur les risques que cela peut entraîner de brouiller l’intercompréhension nécessaire à la coopération et à une action efficace. Qui dit collaboration, dit compréhension mutuelle. Dans une situation de plurilinguisme, le recours à la traduction, en tant qu’outil de communication, est incontournable. Mais la traduction est-elle toujours possible, utile et suffisante ? L’intervention reviendra sur deux obstacles majeurs qui hantent l’intercompréhension en matière de recherche et de coopération Nord-Sud : les barrières linguistiques et extralinguistiques

Évariste Ntakirutimana est docteur en sociolinguistique de l’Université Laval, Canada, en 2001 et professeur titulaire au collège des Lettres et Sciences sociales de l’Université du Rwanda. Il a publié de nombreux articles sur la langue et la société. Il est le rédacteur en chef de Synergies Afrique des Grands Lacs, revue du GERFLINT, depuis sa fondation, en 2012. Ses intérêts de recherche portent sur l’analyse du discours, l’aménagement linguistique, la traduction, la théorie de la création et de l’implantation terminologique.

Nous vous convions à venir échanger avec lui.

? R42.5.107 (bâtiment R42, campus du Solbosch)
Quand ? jeudi 24 octobre à 12h15
Inscriptions : https://tinyurl.com/y4d7b9z7

Conférence de Frederike Lüpke : « Langues autochtones : d’un construit colonial au plurilinguisme créatif »

"Langues autochtones : d'un construit colonial au plurilinguisme créatif"

Parler des langues autochtones nécessite de prendre conscience de plusieurs paradoxes: ces langues, les dictionnaires, grammaires et corpus qui sont censées les préserver, sont pour la plupart les résultats d’idées coloniales envisageant des langues fixes et pures. L’usage langagier fluide et changeable souvent invoqué en tant que cause de la mort des langues est plutôt un prérequis pour une écologie linguistique vivante. Comment alors imaginer et supporter les langues autochtones? Cette conférence de Frederike Lüpke abordera et présentera la notion de plurilinguisme créatif en offrant des exemples des pratiques langagières adaptatives et résilientes.

Pour revoir la conférence, c’est ici:


Friederike Lüpke (Professor of African Studies, University of Helsinki, & Professorial Research Associate, SOAS, University of London) est spécialisée en linguistique africaine, plus précisément les langues du Sénégal, Mali et Guinée. Elle se concentre sur la documentation et description des langues, entre autres les langues en danger, et dernièrement sur les situations de multilinguisme et l’écologie des langues.

Compte rendu de l’AG du 2 juillet 2019

La seconde Assemblée générale du réseau Afric@ULB s’est tenue le 2 juillet.

Elle a permis de renforcer la discussion autour des enjeux de multidisciplinarité de notre réseau, sur la manière dont Afric@ULB peut être utile à ses membres, tout en stimulant la réflexion sur les évolutions de l’Afrique contemporaine.

La conférence du Pr Pierre Meerts intitulée « Les services écosystémiques  : un paradigme fédérateur pour la coopération et la recherche interdisciplinaire ? Quelques exemples au Katanga (RD Congo) » a permis une formidable plongée dans la flore du Katanga et ses utilisations pratiques, à travers une approche interdisciplinaire et inclusive, pour assainir des sols qui figurent parmi les plus pollués du monde.

Le spectacle « Traces. Discours au Nations africaines » a ensuite constitué un moment intense et poétique, stimulant la réflexion sur des thématiques aussi fondamentales que la migration, la réappropriation par l’Afrique de son histoire et l’avenir de la jeunesse du continent.

Le buffet camerounais nous a enfin offert un moment de convivialité et d’échange permettant de poursuivre les discussions et réflexions stimulantes de la journée.

Merci à tous pour votre participation !

Assemblée Générale d’Afric@ULB le 2 juillet 2019

Le 2 juillet, nous organiserons la seconde AG de notre réseau Afric@ULB.

Inscription obligatoire!

L’AG constituera une occasion de renforcer notre réflexion sur l’utilité et les évolutions possibles du réseau, ainsi que sur le renforcement des échanges interdisciplinaires que peuvent souhaiter les chercheurs travaillant sur l’Afrique au sein de l’ULB. Il s’agira aussi de se retrouver pour un moment festif et amical, dans l’esprit de la soirée de lancement du réseau, le 22 novembre 2017.

Le réseau a grandi puisque nous comptons à présent environ 130 membres… Ce sera donc aussi une occasion de rencontrer les nouveaux inscrits.

15h30-17h30 : AG du réseau Afric@ULB : tous les membres effectifs sont conviés.

18h : Grande conférence du Pr Pierre Meerts (membre d’Afric@ULB) sur le thème de l’interdisciplinarité dans son expérience de recherche en République démocratique du Congo

 

 

 

 

 

20h : Spectacle : « Traces : Discours aux Nations africaines » (Ce spectacle a été conçu et présenté pour l’inauguration du Musée des Civilisations à Dakar le 6 décembre 2018 : cette représentation à l’ULB constitue une avant-première en Belgique).

Conférence: Médias sous contraintes: conflit, violence et communication en Afrique subsaharienne

Le centre ReSIC (Recherche en Sciences de l’Information et de la Communication) de l’ULB organise, en partenariat avec Afric@ULB, des journées d’étude sur la thématique « Médias sous contraintes : conflit, violence et communication en Afrique subsaharienne », les 16 et 17 mai 2019.

Où ? Local H2111 (campus du Solbosch)
Quand ? jeudi 16 mai à 18h

Le programme complet: ici

Inscriptions : Afric@ulb.ac.be

Dans ce cadre, le Pr Mirjam de Bruijn (Université de Leiden), donnera une conférence le jeudi 16 mai à 18h sur le thème : « Connexions sous contraintes : Usages des technologies en situation de crise en Afrique centrale et de l’Ouest ». Elle y présentera les résultats d’un vaste programme de recherche intitulé « Connecting in Times of Duress », mis en oeuvre ces dernières années par son équipe au Mali, au Cameroun, en RDC et au Tchad. Le programme visait à mettre en évidence la manière dont l‘introduction des technologies de l’information et de la communication (TIC) a transformé les sociétés africaines de nombreuses manières, en particulier dans des zones connaissant des crises persistantes. Mirjam de Bruijn analysera la relation entre le développement des TIC et les mutations des paysages socio-politiques dans des pays en conflit ou en proie à des régimes répressifs, où les populations vivent depuis longtemps « sous contrainte » et ont plus souvent connu les coupures que les connexions.

Atelier à Ouagadougou (24-26 janvier 2019) : Matérialité et représentation des circulations en Afrique

Les 24, 25 et 26 janvier 2019, Afric@ULB a organisé, en partenariat avec l’Université Ouaga 1 Joseph Ki-Zerbo et le soutien de l’ARES, le second atelier prévu dans le cadre du projet G3 intitulé  « Matérialité et représentation des circulations en Afrique. Appui et formation à la recherche« . L’atelier a pu compter sur la participation de collègues venus de l’Université de Montréal, de l’Université de Genève, de l’EHESS, de l’ULB, de l’Université Abdou Moumouni (Niamey, Niger), de l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin), de l’Université Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire) et de Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (Mali), ainsi que sur celle de nombreux collègues   des Universités Ouaga 1, Ouaga 2, du CNRST et de l’Université de Koudougou.

Plus de 80 doctorants burkinabè étaient présents et ont participé activement aux débats portant sur l’utilisation de deux outils méthodologiques transdisciplinaires : la cartographie et l’entretien de recherche.

N’hésitez pas à consulter l’argumentaire, le programme définitif et les résumés des communications.

 

Pour toute information complémentaire : afric@ulb.ac.be

Conférence: « Franc CFA : en finir avec la servitude volontaire »

Nous sommes au regret de devoir annuler la conférence de Kako Nubukpo ce 13 décembre. 

Le 13 décembre 2018, Afric@ULB organise une conférence sur la thématique « Franc CFA : en finir avec la servitude volontaire », avec le professeur Kako Nubukpo.

Le Pr Kako Nubukpo développera ses analyses et répondra aux interrogations qu’elles suscitent lors d’une conférence animée par le Pr Isaline Bergamaschi.

Organisation : Isaline Bergamaschi et Elisabeth Paul (Afric@ULB)

Quand : jeudi 13 décembre (17h-19h)

 ? Bibliothèque des sciences humaines (NB6.BEL), 6ème niveau, campus du Solbosch

Inscriptionafric@ulb.ac.be

Continuer la lecture de « Conférence: « Franc CFA : en finir avec la servitude volontaire » »

Semaine de l’Afrique 2018: le journalisme d’investigation en Afrique et en Europe

Conférence-débat « Le journalisme d’investigation en Afrique et en Europe: la lutte contre la corruption et l’évasion fiscale », le 5 novembre 2018 à l’ULB, au bâtiment S, à 19h30 dans le cadre de la semaine de l’Afrique (ULB coopération, Afric@ulb, groupe S&D au Parlement européen)

Pour plus d’informations

Inscriptions

Date: 5 Novembre 2018
Heure: 19h30
Adresse: ULB, Campus du Solbosch – Bâtiment « S »

Continuer la lecture de « Semaine de l’Afrique 2018: le journalisme d’investigation en Afrique et en Europe »

Matérialité et représentation des circulations en Afrique

Les 4 et 5 octobre 2018 se tiendra un workshop organisé dans le cadre du G3 (Université libre de Bruxelles, Université de Montréal et Université de Genève) à l’ULB sur la thématique suivante:

« Matérialité et représentation des circulations en Afrique: appui et formation à la recherche ».

Le workshop de deux jours sera introduit par Mahamadé SAVADOGO (Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo) : « L’interdisciplinarité par quelle voie ? »

Quand une rencontre scientifique réunit des représentants de différentes disciplines, huit au moins, cette diversité constatée implique-t-elle une forme spécifique de coopération ou de collaboration ?

L’interdisciplinarité désigne une démarche intégrant différentes disciplines pour atteindre un objectif de formation ou de recherche. Elle constitue un modèle de coopération ou de collaboration entre disciplines qui se veut plus significatif que la simple pluridisciplinarité. La pluridisciplinarité suggère une addition de disciplines sans lien fort. Comment encourager précisément l’interdisciplinarité ? Quel type de démarche favorise la mise en œuvre de l’interdisciplinarité ?

Elle comptera trois sessions (Programme complet):

Continuer la lecture de « Matérialité et représentation des circulations en Afrique »