comité de coordination

Le comité de coordination d’Afric@ULB est composé des membres suivant(e)s:

Philippe Donnen

Philippe Donnen dispose d’une longue expérience professionnelle dans le milieu universitaire et le milieu des ONG, essentiellement en Afrique centrale (RDC, Burundi, Rwanda) et de l’Ouest (Sénégal, Burkina Faso, Niger, Bénin, Côte d’Ivoire). Spécialiste de la nutrition, des liens nutrition-santé et de la sécurité alimentaire, il effectue chaque année de nombreuses missions de terrain.

Mondher El Jaziri

Biologiste de formation, Mondher El Jaziri s’intéresse à la sauvegarde et à la valorisation des ressources génétiques végétales. Depuis 17 ans il développe des collaborations scientifiques avec des équipes malgaches, burkinabés et marocaines notamment.

Marie Fierens

Docteure en information et communication, Marie Fierens est chargée de recherches du Fonds de la recherche scientifique-FNRS et maître d’enseignement à l’Université libre de Bruxelles. Ses intérêts de recherche portent principalement sur l’identité professionnelle des journalistes africains. Plus précisément, sa thèse de doctorat a comparé l’évolution de la profession de journaliste en République démocratique du Congo (RDC) et en Côte d¹Ivoire, de la fin de la période coloniale à nos jours. Elle mène actuellement une recherche à l’Est de la RDC sur les relations qu’entretiennent les acteurs humanitaires et les journalistes congolais basés à Goma.

Marie-Soleil Frère

Directrice de recherche du Fonds national de la Recherche scientifique et Professeure au Département des Sciences de l’Information et de la Communication, Marie-Soleil Frère travaille sur l’évolution des médias en Afrique francophone. Sa trajectoire a toujours associé carrière académique et implication dans des projets d’appui aux médias dans les pays du Sud, en particulier en Afrique de l’Ouest et centrale (Bénin, Burkina Faso, République démocratique du Congo, Burundi, Rwanda).

Olivier Gosselain

Archéologue de formation, Olivier Gosselain développe ses recherches et ses enseignements dans le domaine de l’anthropologie des techniques et de l’histoire précoloniale. Ses projets actuels sont menés au Niger et au Bénin.

Ornella Rovetta

Post-doctorante en histoire contemporaine à l’Université libre de Bruxelles (Centre de recherche Mondes Modernes et Contemporains), ses recherches portent sur l’histoire de la justice pénale internationale, en particulier le cas du génocide des Tutsi rwandais, sur l’histoire du Rwanda et sur la poursuite des crimes internationaux en Belgique depuis 1914. Sa thèse, réalisée sous la direction de Pieter Lagrou à l’ULB portait sur l’histoire de la création du Tribunal Pénal International pour le Rwanda et de son premier procès. Elle co-coordonne actuellement le projet Brain-Belspo Jusinbellgium « Un siècle de jurisprudence pionnière. Une base de données digitales de précédents belges en matière de justice internationale, 1914-2014 ».